Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 06:58

La pucelle à Orléans ( chapitre 2/3)

C’était aussi l’usage des saints de parler aux rois et l’usage des rois de les écouter. Comment un prince pieux eût-il dédaigné cette source merveilleuse de conseils ? Le roi Charles lut les lettres de Vaucouleurs et interrogea les autres conducteurs de Jeanne. Ils parlèrent du bien qu’ils voyaient en elle et affirmèrent qu’elle était toute bonne. Puis Jeanne, elle-même, fut interrogée sommairement par des hommes d’Église. Elle leur répondit qu’elle avait deux choses en mandat de la part du Roi des cieux : lever le siège d’Orléans et conduire le roi à Reims pour son sacre et son couronnement.

Les clercs qui avaient interrogé Jeanne différaient d’opinions sur elle. Certains déclaraient que son affaire n’était que trufferie et que le roi eût à se défier de cette fille-là. Les autres pensaient au contraire que le roi devait l’entendre puisqu’elle se disait envoyée de Dieu.

Le dauphin Charles était pieux et entendait à genoux et dévotement trois messes par jour. Il se confessait quotidiennement et communiait aux jours de fêtes. Mais il croyait à la divination par les astres, en quoi il ne se distinguait pas des autres princes de son temps. Il gardait toujours deux ou trois astrologues auprès de lui.

Partager cet article

Repost 0
Published by Melchior
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Fantaisies et balourdises
  • Fantaisies et balourdises
  • : Politique,Actualité,Histoire, Ecologie,Littérature, sémantique, Poésie,Humour,Santé, Musique,fantaisies,dérision, divers
  • Contact

Profil

  • Melchior
  • La sémantique c'est mon tic.

Et le jubilatoire Maupassant,  mon écrivain préféré
  • La sémantique c'est mon tic. Et le jubilatoire Maupassant, mon écrivain préféré

Recherche